Accéder au contenu principal

La concurrence # 23 : IKARE

Ikare est un outil très intéressant à étudier, mais pour lequel il est difficile de formuler un avis très tranché car il n'est pas accessible au public, pour l'instant. On trouve en ligne un rapport qui va me servir a exprimer un point de vue



Il s'agit d'un travail très structuré, réalisé dans une démarche scientifique avec l'appui des spéléologues.
Cette démarche a permis de construire une base de donnée très complète (sur les champs qui intéressent les scientifiques), parfaitement organisée. Le fait que ce travail s'inscrive dans le cadre d'un projet financé par différents organismes a sans doute permis de dégager les moyens nécessaires pour coordonner puis réaliser cet important travail.
La base de données est cependant utilisable qu'en version monoposte. Ce type d'organisation engendre de grandes difficultés pour assurer la diffusion des informations et pour assurer les mises à jour et leur diffusion à l'ensemble des personnes intéressées par ces informations.

Le choix qui a été fait, que l'on peut rapprocher de celui du projet Cigale, est que les données ne soient saisies que par un nombre limité de personnes.  C'est extrêmement efficace car les opérateurs sont compétents, formés et rémunérés pour effectuer ce travail. Est ce que ce type d'organisation est reproductible à l'ensemble des territoires ? Sans doute pas. Est ce que ces personnes, en charge de la collecte et de la saisie on la faculté de vérifier la véracité des données injectées dans la base : non ! Cela peut donc fonctionner avec un réseau de partenaires très organisés avec en particulier une structure Spéléo qui fourni des informations complètes et justes.

La difficulté qui ne semble pas avoir été résolue, à la date de publication du document, est celle de la mise en ligne de cette base de données afin de permettre à toutes les personnes intéressées d’accéder aux informations. La solution qui est évoquée semble relever de la maquette fonctionnelle, mais de nombreux aspects techniques restent à régler. Les auteurs convenant que " La centralisation
d'IKARE sur un serveur, nous paraît un choix pertinent si l'on souhaite la pérennité de la base et sa
mise à jour régulière."
Est ce que les partenaires de ce projet auront les ressources humaines et financières pour finaliser un logiciel fonctionnel ?
Il peuvent toujours récupérer le code de Grottocenter qui est sous licence libre ! Il pourraient aussi, plus simplement, utiliser Grottocenter qui offre déjà l'essentiel des fonctionnalités envisagées..

Les auteur évoquent : "une mise en ligne qui permettrait une diffusion de l'information au grand public. Ces mêmes partenaires pourraient en même temps participer individuellement à l'enrichissement de la Base de Données, par exemple via une plate-forme de renseignement, sous le contrôle de"modérateurs". La question qui ne me semble pas avoir été traité est celle de la propriété des données, et de leur usage.
Utiliser Grottocenter implique d'agréer les choix que nous avons fait dans ce domaine.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Karstlink

Vous vous êtes sans doute demandé comment faire pour trouver des données sur les cavités ? Comment relier les cavités aux documents qui en parlent ? Comment créer des liens entre les observations scientifiques, les mesures réalisées par les capteurs et les cavités dans lesquelles ces observations ont été réalisées ? C’est ce que vous propose le projet KarstLink. KarstLink est une coopération internationale visant à organiser le partage en ligne, lisible par des machines, de données sur les cavités et sur l'environnement karstique. Initié par Wikicaves, la FFS et la FSE, le travail autour du projet est porté par l’IUS, pour permettre une large coopération internationale. Vous pouvez découvrir une présentation du projet ICI Le projet s'est fixé pour objectif d'utiliser des outils standardisés du W3C relatifs au Web sémantique afin de décrire l'environnement des cavités et des phénomènes karstiques et ainsi offrir à tous les gestionnaires de bases de données un moyen de

60014 cavités sur Grottocenter

Ce n'est pas important, mais c'est un cap. En préparant l'Assemblée Générale de l'association Wikicaves je viens de me rendre compte que nous avions dépassé les 60 000 cavités décrites sur Grottocenter. Si vous souhaitez fêter événement avec nous et participer à l'Assemblée Générale vous êtes les bienvenus. Pas besoin de se déplacer tout se fait a distance par échange de mels. Il suffit de nous envoyer un message avant le 23 mars.

Grottocenter passe sous Postgre

Vincent avait réalisé un énorme travail pour modéliser la base de données de Grottocenter puis pour construire un nouveau modèle et enfin pour mettre au point des scripts de migration. Il y a quelques jours Alain a finalisé la mise au point des scripts permettent de faire tourner Grottocenter sur cette nouvelle base de données et Benjamin vient de mettre en ligne Grottocenter sous Postgre : c'est disponible à l'adresse http://beta2.grottocenter.org Merci à tous pour ce très beau travail qui est disponible sur Github